Le second tour des législatives rebat les cartes du financement des partis

L'hémicycle de l'Assemblée nationale.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale. © Xose Bouzas/Hans Lucas via AFP
Si le Rassemblement national voit ses subsides augmenter, la hausse sera moins importante qu'espérée au lendemain du premier tour. La coalition macroniste subit la plus forte baisse de financements, tandis qu'à gauche, le Parti socialiste s'impose comme le grand gagnant financier du scrutin. [...]
Lecture 2 minutes Pierre Januel

Retrouvez cet article dans :

À lire aussi, dans nos éditions précédentes

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !