Enquête
Désengagement d'Atos de Worldline : un cadeau de 2 milliards € à ses dirigeants et ses actionnaires ?

Endetté après le rachat de Syntel mi-2018, Atos a réduit sa participation dans sa filiale Worldline pour se refinancer et écarter un risque d'OPA. L'opération a permis la distribution d'actions pour un montant de 2 milliards €, qui profite notamment aux principaux dirigeants d'Atos. Ce retrait suscite moult interrogations en interne. [...]
Publié le 13.05.2019 à 6h30 Lecture 7 minutes Robin Carcan
Le siège d'Atos, à Bezons. En se désengageant de Worldline, la société dirigée par Thierry Breton a distribué près d'un quart du capital de sa filiale à ses actionnaires.
Le siège d'Atos, à Bezons. En se désengageant de Worldline, la société dirigée par Thierry Breton a distribué près d'un quart du capital de sa filiale à ses actionnaires. © Atos-Romi-REA

Retrouvez cet article dans :

À lire aussi

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !