La pépite de l'IA de défense Preligens serre les coûts pour mieux se vendre

Jean-Yves Courtois, PDG de Preligens.
Jean-Yves Courtois, PDG de Preligens. © Preligens
La start-up française Preligens avait embauché vite mais n'a pas engrangé suffisamment de contrats pour trouver la rentabilité. Son nouveau PDG, Jean-Yves Courtois, a discrètement procédé à des suppressions de postes. De quoi embellir la mariée engagée dans un processus de vente. [...]
Publié le 13.02.2024 à 6h20 Lecture 2 minutes Victor Mallétroit

Retrouvez cet article dans :

Soyez informé de la mise en ligne des nouvelles éditions et des alertes exclusives en temps réel !  

En vous inscrivant, vous serez notifié par un court message sur votre ordinateur ou votre mobile dès qu'une nouvelle édition de notre publication ou qu'une alerte est publiée. Restez informé en tout temps et en tout lieu !